Les assistantes sociales du ministère de l’intérieur en ont ras-le-bol

Les assistantes sociales du ministère de l’intérieur en ont ras-le-bol. Ras-le-bol de l’absence de reconnaissance financière. Ras-le bol de voir considérer le travail social et de leur profession comme une sous-catégorie. Ras-le-bol d’être payées en dessous de de leur niveau de qualification.

C’est pourquoi, à l’appel de la CGT, de la FSU et de FO, les assistants sociaux du MI n’ont produit aucune statistique en 2016 et ne n’ont pas été en mesure de produire un bilan de leur activité dans leurs CHSCT locaux. Le mouvement est donc étendu jusqu’au premier trimestre 2017 pour le moment dans l’attente de nouvelles propositions par notre DRH et des futurs textes de la DGAFP sur la bascule en catégorie A.

Tract : les assistantes sociales en ont ras-le-bol

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire