Jeudi 15 septembre : tous ensemble dans les grèves et les manifs !

C’est la rentrée, sortons des cartables les cahiers revendicatifs ! Haussons la voix ! Jeudi 15 septembre, tous ensemble dans les grèves et les manifs !

Abroger la Loi Travail, c’est nécessaire, c’est possible. Le gouvernement a beau dire, il a beau faire : à juste titre 71 % des Français rejettent la loi Travail et 55 % jugent que les syndicats ont raison de reprendre le combat à la rentrée. L’adoption de cette loi est une atteinte inacceptable à la démocratie citoyenne, sociale, parlementaire. Pour autant rien n’est encore fait, rien n’est encore joué. Le combat pour l’abrogation du Contrat premier embauche (CPE), qui pourtant avait été publié au Journal officiel montre que c’est possible. Partout refusons sa mise en oeuvre concrète. Le patronat, lui, n’attend pas pour remettre en cause ici les RTT, là les accords sur le temps de travail…

Réduire le temps de travail pour travailler tous, travailler mieux. C’est une réalité : on produit plus avec beaucoup moins de salariés. Les gains de productivité réalisés doivent conduire non pas, comme veut le faire la loi Travail, à remettre en cause les « 35 heures » mais bien à aller de l’avant en réduisant encore le temps de travail sans perte de salaire pour travailler tous, travailler mieux, travailler moins. La réduction légale du temps de travail est aussi un élément important pour l’égalité professionnelle femmes/hommes et pour l’accès au plein temps. La question de la réduction du temps de travail n’appartient pas à l’histoire, elle est une question d’actualité et d’avenir ! C’est pourquoi la CGT revendique la mise en place généralisée des 32 heures sans perte de salaire, seul moyen de résorber le chômage de masse.

Augmenter les salaires et pensions pour vivre mieux et doper la croissance. De l’argent, il y en a mais pas dans les bonnes poches. En 2016, les actionnaires devraient se partager quelque 1 028 milliards d’euros, soit la moitié de la richesse produite dans l’Hexagone ! Pendant ce temps, les salaires, pensions, minima sociaux stagnent mais les dépenses de la vie courante ne cessent de grimper : santé, logement, scolarité… Pour les fonctionnaires, la revalorisation du point d’indice, bloqué depuis 2010, est de 1,2 % en deux temps. Qui l’a vu sur sa fiche de paye ? Cette hausse ne compense pas les pertes salariales subies depuis 2010. La fiche de paye n’est pas l’ennemi de l’emploi. L’instauration d’un Smic horaire en Allemagne a conduit à une croissance qui « s’envole » au regard des autres pays européens et le nombre de « petits boulots » précaires a diminué de 90 000 postes.

Défendre les agents du ministère de l’intérieur, en grande souffrance. Depuis des années les agents des préfectures subissent la casse de leur outil de travail. Les effectifs ont fondu avec la RGPP, puis la RéATE. Aujourd’hui, avec le Plan préfectures nouvelle génération (PPNG), auquel s’oppose depuis le début la CGT, ce sont tous les services d’accueil et de délivrance des titres que le ministère va supprimer, sacrifiant l’emploi sur l’autel de l’austérité, sous couvert de « modernisation ». Des milliers de postes vont disparaître, des agents vont devoir changer d’affectation géographique, d’autres subir une reconversion professionnelle. Les agents des préfectures sont particulièrement inquiets car ils ne savent pas de quoi demain sera fait pour eux. Les policiers, quant à eux, sont soumis à des charges de travail particulièrement lourdes depuis des mois avec l’état d’urgence. Et lors des manifestations contre la loi Travail, ils ont reçu des ordres, des contre-ordres … et des absences de consignes qui ont favorisé les casseurs, ce que la CGT a dénoncé. Les policiers sont des fonctionnaires qui, s’ils font un travail bien spécifique, subissent eux aussi une dégradation de leurs conditions de travail. Tout comme les autres agents du ministère de l’intérieur : personnels SIC, agents des SGAMI et des SGAP, ceux des juridictions administratives, des OFFII, des DDI, les inspecteurs et les délégués des permis de conduire…

Alors, jeudi 15 septembre, haussons la voix !

affiche-15-septembre-2016

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *